Ne peut-on vraiment pas boire d’alcool après l’entraînement ?

Vous faites comme vous voulez ! Mais boire de l’alcool après l’entraînement, c’est une histoire à tiroir. L’alcool, lorsqu’il est évoqué, fait appel à plusieurs registres opposés.

Le premier d’entre eux est la socialisation. Boire de l’alcool signifie « boire un coup entre copains ». Malheur à celui ou celle qui ne reste pas pour « trinquer ».

Il sera rangé parmi les bonnets de nuit, la personne pas drôle. 🤐 Le deuxième est celui de la santé, l’alcool est le sport ne font pas bon ménage.

Le troisième est celui de la performance, et là, c’est plus compliqué de se prononcer. La rédaction de la bicycle ne se prononcera pas sur le sujet.

Nous ne pouvons pas nous substituer aux professions médicales. Mais nous pouvons vous apporter des infos, une sorte de check-list sur les connexions entre l’alcool et le sport. 

Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

Ne pas boire de l’alcool après l’entraînement est-il possible ?

Ne riez pas, c’est un vrai sujet. On le sait, trouver du temps libre pour s’entraîner est difficile. Dans notre checklist, il y a le moment de l’entraînement.

Quand vous entraînez-vous ? Le soir, après le travail ? Le samedi matin ? Le dimanche matin ? Posez-vous la question : combien d’entraînement avez-vous fait cette année avec repas juste après ?

Pour Jim White, diététicien et physiologiste, il faut essayer d’attendre 6 heures avant de boire de l’alcool après un entraînement.

Dans ce repas, avez-vous consommé de l’alcool ? Pourquoi ? Listez vos réponses, et reposez-vous la question suivante : si l’entraînement avait eu lieu à un autre moment, auriez-vous été incité à boire de l’alcool après l’entraînement ?

Vous comprenez notre démarche ? Si vous souhaitez éviter de boire de l’alcool après votre entraînement cycliste, agissez peut-être déjà sur les horaires. Vous aurez moins l’impression de vous frustrer ! 😉

Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

L’alcool et le cyclisme, une histoire d’amour ? 

Si l’on en croit les chercheurs, l’alcool était présent sur le tour de France au début de son existence. Les coureurs buvaient de la bière, du vin et de l’alcool fort.

Ils l’auraient fait pour éviter de boire l’eau des puits, ou des sources, douteuse, qui étaient au bord des toutes.

Eugène Christophe, le premier maillot jaune du tour, se rappelle avoir bu du champagne et du cognac, « en guise d’excitants ». Il était visiblement répandu de voir s’arrêter, au bar des villages, les coureurs.

Pourquoi ? Les points de ravitaillement étaient moins organisés. Lorsque certains avaient soif en dehors de ces points, ils devaient trouver une solution.

Boire une bière rapide au comptoir d’un bar se présentait comme la solution la plus logique. Depuis, les temps ont changé. Si cet alcool était le coup de fouet recherché par les coureurs, le dopage a pris une autre tournure.

Pour eux boire de l’alcool après l’entraînement ne devait pas poser de problèmes particuliers.

Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

COLLECTION HOMMES

Combien de temps faut-il attendre pour boire de l’alcool après l’entraînement ? 

Vous avez le chiffre de 6 heures en tête, donné plus haut. 😡Certains vont crier au scandale : « c’est trop long !  ». Pour l’instant, nous restons plus que sympas, nous n’avons pas encore parlé des méfaits de l’alcool sur votre santé de sportif !

Ça va venir, ne vous inquiétez pas ! On va se dire qu’il faut bien se détendre un peu, et chercher à savoir comment faire pour boire un petit verre, quand même !

Boire de l’alcool après l’entraînement est mauvais pour la santé, nous sommes tous d’accord. Mais cela permet de se détendre et de faire un petit break après un gros effort. Alors combien de temps faut-il attendre ? UNE HEURE semble-t-il !

Certains voient ça comme une récompense, voire une carotte qui leur permet d’avancer. D’autres ont intégré le petit verre dans leur récupération après l’effort !

On le voit beaucoup dans le sport amateur, sans aucune condescendance. Ce sont des moments importants dans la vie d’un club, d’un collectif, d’une association.

Mais aussi dans le moment de plaisir que s’octroient les cyclistes. Donc, si vous souhaitez entretenir votre âme, et continuer le sport, tentez d’attendre au moins une heure avant le premier verre.

Comment faire si les bouteilles sont déjà débouchées et qu’on vous attend ? Démarrez par une boisson sans alcool, pour faire plaisir aux autres et ne pas vous sentir exclu !

    Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

    Quels sont les risques de boire de l’alcool après l’entraînement ? 

    « Le vin n’a jamais fait de mal à personne » peut-on entendre chez les viticulteurs. D’autres enfoncent le clou : « si plus personne ne boit de vin, c’est toute la filière viticole française qui coule ».

    Boire de l’alcool après l’entraînement serait un geste de patriotisme économique ? Le risque économique est, à notre sens, négligeable. Les producteurs de vin ont plus à craindre d’un Brexit dur, mais ça, c’est une autre histoire.

    Les risques semblent être plus importants sur votre santé. Après l’effort, votre corps doit récupérer des forces. Pendant l’heure qui suit l’entraînement, il fait le plein de bonnes choses.

    D’où la nécessité de prévoir une belle collation de cycliste.  Vous allez nous dire qu’il y a de bonnes choses dans la bière ! Oui, mais il y a aussi de l’alcool.

    Votre organisme veut des électrolytes, de l’eau, et des apports nutritionnels bruts. Et rien d’autre ! Pire, l’alcool aurait un impact négatif sur la synthèse des protéines.

    Pour rappel, c’est le mécanisme par lequel ils se réparent après un traumatisme. Et votre entraînement n’est rien d’autre qu’un processus de traumatisation musculaire contrôlé.

    Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

    COLLECTION FEMMES

    Vous voulez en savoir plus sur l’alcool et la récupération ? 

    Visiblement, il y aurait trop de mythes sur les bienfaits de boire de l’alcool après l’entraînement. La faute, entre autre, à la 3e mi-temps du rugby, du XV de la Rose, notamment.

    Nous parlions de la bière. Les défenseurs de ce breuvage – nos amis anglais pour le pas les nommer – lui vantent de nombreuses vertus. C’est vrai qu’elle est riche en vitamine B6, B12, minéraux, et qu’elle apporte des calories.

    Le malt et le houblon seraient riches en flavoïdes, des molécules qui ralentissent le vieillissement des cellules. 😂

    Soit, mais pour la récupération, que neni ! C’est mauvais, un point c’est tout ! Restons simples : la bière est un diurétique, elle augmente la production d’urines, dont le phénomène de déshydratation.

    L’alcool en général serait un inhibiteur hormonal, en particulier sur celles qui jouent un rôle dans la récupération, par exemple la testostérone.

    Si vous pensez pouvoir jongler longtemps entre le sexe avant une course, l’alcool après l’entraînement, vous vous trompez ! L’alcool perturbe aussi le sommeil (qualité et quantité). Et votre récupération dépend beaucoup de votre sommeil !

         

        Peut-on boire de l’alcool après l’entraînement, oui ou non ?

        Boire de l’alcool après l’entraînement : notre checklist finale !

         

         

        • La bière, le champagne, il y a des bulles. Et les bulles vont vous retourner le colon et l’estomac, que vous avez fortement sollicités pendant l’entraînement.
        • L’alcool apporte des calories à l’organisme. En temps normal ça peut aider. Mais après l’entraînement, il faut justement diminuer la chaleur, faire baisser votre température corporelle.
        • L’alcool ferait augmenter le taux de cortisol et d’œstrogènes. La puissance musculaire diminuera pour votre prochaine séance d’entraînement. Certaines études ont mesuré que seulement 3 verres d’alcool standard feraient baisser de 45 % la force musculaire maximale.
        • Les recherchent s’accordent à dire que le danger principal est de créer un écosystème en déficit hormonal avec la consommation d’alcool. Vos muscles sont impactés, et la perte des graisses est difficile.
        • Boire de l’alcool après l’entraînement est mauvais pour les crampes ! Vos muscles produisent de l’acide lactique pendant votre entraînement. C’est lui qui provoque les courbatures et les crampes pendant la récupération s’il n’a pas été éliminé suffisamment. Sachez que l’alcool nuit à l’élimination de ce petit copain acidulé !
        • Les mécanismes de régénération de vos muscles sont perturbés par l’alcool. En clair, vous récupérez moins vite et moins bien vos forces. Vos augmentez par là même vos chances de blessure.
        • L’ostéogenèse est également impactée. C’est quoi ? C’est la synthèse osseuse. Donc vous augmentez vos risques de fracture de fatigue. En cyclisme, ça peut faire mal quand vous chutez.
        • Enfin, du côté des glucides, ça va dysfonctionner sévère ! Des études auraient montré que boire de l’alcool après l’entraînement, même à faible dose, perturbe la synthèse du glycogène dans le foie et les muscles.

        Conclusion : boire de l’alcool après l’entraînement oui ou non ?

        Vous allez vous dire « ils nous barbent à la bicycle avec leur moralisme ». Attendez, ne partez pas ! Boire de l’alcool ne veut pas dire nécessairement abuser de l’alcool.

        Vous l’avez noté, en attendant une petite heure, et sans forcer les doses, il semblerait que boire de l’alcool après l’entraînement ne soit pas aussi nocif que cela.

        Surtout, nous croyons que le plaisir de partager un moment post entraînement est aussi important pour votre performance que votre effort à l’entraînement proprement dit.

        Donc pour nous, boire de l’alcool après l’entraînement OUI, à condition d’attendre une heure, et de boire en quantité limitée !

        L’alcool a été inventé dans une ferme en Mésopotamie il y a 6000 ans. Ce sont les Arabes qui lui ont donné son nom. Depuis tout ce temps, il semblerait qu’alcool et société ne font qu’un non ? 😎

         

        Suivez-nous:

        Nous vous offrons nos 2 livres sur notre passion.

        Cliquez ici pour les recevoir gratuitement

        Pin It on Pinterest