les-zones-d'intensité-en-cyclisme

Travailler les intensités en cyclisme : zone par zone

Tous les exercices d’intensités en cyclisme sont bons à prendre !

Vous n’avez jamais entendu parler de zones d’intensité ?

Pour devenir meilleur par l’entraînement en cyclisme, c’est indispensable.

Mais le travail de l’intensité est large : intensité faible, intensité moyenne, intensité maximale. Pour autant, travailler les intensités en cyclisme est facile.

Voyons comment et pourquoi travailler l’intensité quand on est cycliste.

| Travail des intensités en cyclisme : définition

Travailler l’intensité en cyclisme c’est faire en sorte que chaque séance d’entraînement soit qualitative.

L’intensité – en cyclisme ou en sport en général – est la tension subie par votre corps.

Chaque niveau d’intensité correspond à un niveau de tension.

Les différentes zones d’intensité provoquent des modifications métaboliques qui vous font progresser.

fractionné en cyclisme

| Comment déterminer les zones d’intensités en cyclisme ?

3 moyens fiables existent pour déterminer une zone d’intensité en cyclisme ou dans tout autre sport.

Votre ressenti lors de l’effort, pendant l’entraînement est le premier moyen.

C’est celui qui est le plus connu, mais qui est très variable.

L’utilisation d’un cardio donne de bons résultats. Mais apprendre à utiliser un capteur de puissance est ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

| Quelles sont les zones d’intensité connues en cyclisme ?

Andrew Coggan a défini 7 zones d’intensité.

Elles s’appuient sur la puissance seuil et la fréquence cardiaque.

Mais l’échelle d’intensité la plus utilisée en cyclisme est celle de Frédéric Grappe.

Cette échelle ISIE a 7 zones d’intensité (légère à maximale).

Rassurez-vous, un travail sur l’intensité basé sur une échelle à 3 zones (faible, moyenne, haute) est aussi efficace pour améliorer sa condition physique.

| Utilité de séances de travail par zones d’intensité

Pour le cycliste, travailler l’intensité lors d’une séance signifie évoluer à une allure plus élevée que d’habitude.

En pratique, un coach pour vous faire progresser vous fait sortir de votre zone de confort.

La séance se découpe alors en pédalage à allure rapide, récupération, puis à nouveau pédalage rapide.

Un entraînement qui s’appuie sur ce travail fractionné par intensité fait mécaniquement progresser.

| Le travail fractionné par intensité n’est pas naturel

Si vous n’avez jamais entendu parler de séance d’entraînement par intensité, vous ne saurez pas comment les travailler.

Les méthodes sont nombreuses, chaque type d’approche propose des exercices cyclistes particuliers.

Mais finalement, l’objectif reste le même : mixer haute intensité et faible intensité pour adapter le sportif à la haute intensité.

fractionné en cyclisme

| Entraînement et intensités en cyclisme : le récap

Travailler les intensités est essentiel pour progresser dans le vélo.

C’est une alternative à l’entraînement par longs parcours dans sa zone de confort. Les séances de ce type ne conduisent qu’à ressentir plus de fatigue !

Atteindre une allure moyenne supérieure en roulant à une allure inférieure toute la séance est impossible.

Par contre, alterner des séries à 35 km/h avec des séries de récupération est le moyen le plus sûr de rouler à 32 km/h de moyenne.

Vous avez des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter !

échelle-d'intensité-en-cyclisme
0 0 votes
Évaluation de l'article

Pin It on Pinterest