Sélectionner une page

| Histoire de la marque Look Cycle International

Passionnés de cyclisme bonjour ! La rédaction de la bicycle vous propose aujourd’hui un 3e article sur l’histoire du cyclisme. Cette fois, nous nous intéressons à l’histoire de l’entreprise française Look.

Après nos articles sur Specialized et Campagnolo, nous avons souhaité faire un petit zoom sur l’un des fleurons du cyclisme français. Vous étes intéressés par les marques de vélos françaises ?

Nous avons aussi interwievé différentes personnes de la marque Look pour retracer cette belle histoire.

Histoire de la marque Look, inventeur du cadre de vélo en carbone

| La marque Look aujourd’hui c’est quoi ?

L’entreprise Look Cycle International compte 244 salariés, 125 sur le site de Nevers, 80 en Tunisie, 5 personnes chez Look Italia, 5 en USA, 5 personnes au bureau deTawain et 24 personnes travaillant pour Corima.

C’est un groupe qui se compose de :

  • Look ;
  • Corima (roues en carbone) ;
  • une unité de fabrication en Tunisie (ouverte en 2000) ;
  • l’antenne à Taïwan et Italienne ;
  • une agence aux États-Unis.

L’entreprise Look Cycle International à réalisé un chiffre d’affaires de 38 millions d’euros, dont 75 % sur le marché étranger. Son président s’appelle Federico Musi.

Look s’est appuyé sur deux ambassadeurs – Laurent Jalabert et Bernard Hinault – pour développer sa stratégie de croissance. l’entreprise de cycle propose 3 nouveaux produits depuis 2019 :

  • vélo Gravel ;
  • le e-Gravel ;
  • le e-Road (vélo de route électrique avec moteur dans le tube diagonal).

| 1951 : naissance de Look, fabricant de fixation de ski

Look est l’entreprise qui a contribué à l’invention des fixations de ski à dégagement rapide moderne. Elle est déjà implantée à Nevers en 1951, mais fabrique des vessies de ballon. Son fondateur, Jean Beyl, est alors grand passionné de ski.

Sa fixation à plaques – nommée anti-fracture – prendra en 1963 l’appellation commerciale N17. C’est le système de fixation à pivot qu’on connait aujourd’hui, monté sur les skis alpins.

La gamme Look Pivot existe toujours en 2019, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo Youtube.

En cas de chute, elles offrent une sécurité par leur déclenchement automatique. Mais elles apportent également une performance supplémentaire pour les sportifs.

Jean Beyl a souhaité offrir aux passionnés de ski une sécurité pour leurs genoux. Il a lui-même été victime d’un accident de ski.

La blessure qu’il a subie – jambe cassée – aurait pu être moins impactante. En effet, lors de sa chute, il n’a pas déchaussé, à cause des fixations. À l’époque, tout le monde avait les fixations à lacets…

histoire-de-look
histoire-de-look

| Look quitte les skis et monte sur le vélo en 1983

Le groupe Bernard Tapie Sport rachète Look en 1983 (à hauteur de 66 % du capital). L’équipe cycliste professionnelle La Vie Claire voit le jour, avec Bernard Hinault aux commandes, elle sera financée par les entreprises suivantes :

  • La Vie Claire (alimentation bio) ;
  • Terraillon ;
  • Wonder ;
  • Look.

Look choisit la même année de se tourner vers les pédales de cycles, et vers d’autres composants pour vélos de route, dont les cadres. En 1984, l’entreprise démarre la production des pédales de vélo automatiques.

Son idée est révolutionnaire : importer dans l’univers du cyclisme le concept de pédale automatique. Avec le premier modèle PP65, elle garantit au cycliste professionnel :

  • une meilleure sécurité en cas de chute ;
  • un niveau de performance sportive nettement supérieure.

Bernard Hinault prendra le départ du Tour de France 1985 – qu’il remportera pour la 5e fois – après une mauvaise chute, grâce à ces nouvelles pédales automatiques. Tous les autres coureurs ont encore les pieds entourés des traditionnelles lanières en cuir.

Grâce à cette révolution cycliste, Look devient le leader mondial de la pédale automatique pour vélo de route. Regardez cette petite vidéo qui explique les avantages de la pédale automatique pour vélo et comment s’en servir en toute sécurité.

Histoire de la marque Look, inventeur du cadre de vélo en carbone
histoire-de-look
histoire-de-look

| Histoire de Look : et pourquoi pas les cadres de vélo en carbone ?

La marque Look commencera à faire des vélos de course en carbone vers 1986. Look créera le premier cadre carbone de son histoire, le KG86. Ce cadre mélange le kevlar au carbone, pour apporter au vélo plus de rigidité.

Greg Lemond et Bernard Hinault utiliseront des cycles Look à cadre carbone et kevlar pour les étapes de montagne du Tour de 1986, ici en vidéo d’époque à l’Alpe d’Huez.

L’américain Lemond remportera le Tour de France 1986. Après les pédales automatiques, c’est au tour du cadre carbone de vélo de course d’entrer dans la légende du Tour ! Pour devenir incollable sur le Tour de France, consultez notre article !

D’autres équipes utiliseront les cadres en carbone fraichement conçu de Look : Crédit agricole, BigMat, CSC.

L’entreprise se lance alors entièrement dans l’innovation. Ses ingénieurs conçoivent le premier cadre carbone monobloc, le KG 196, ici en restauration vidéo sur Youtube. Il respecte les exigences sportives en termes de :

  • rigidité ;
  • aérodynamisme ;
  • esthétisme.

Dans la foulée, elle crée le premier ordinateur embarqué, nomma Max One, qui apporte des informations capitales aux coureurs, en temps réel :

  • puissance délivrée ;
  • énergie dépensée ;
  • durée de la sortie ;
  • vitesse instantanée, moyenne, maximale ;
  • distance parcourue, etc.

Histoire de la marque Look, inventeur du cadre de vélo en carbone

| Passage sur route chaotique pour l’entreprise Look

En 1990, Bernard Tapie, au sommet de sa gloire entrepreneuriale, revend Look à un fonds d’investissement. En 1994, Look se sépare de son activité de production de fixation de ski. Elle la revend à Rossignol.

Look se rebaptise Look Cycle et devient un fabricant de cycles haut de gamme. Elle crée :

  • le Power meter – affichage de la puissance du moyen arrière au guidon (1990) ;
  • son dynamic positioner (1993) ;
  • le free arc (réglage et flotteur) sur les nouvelles pédales PP286 et PP76 (1993) ;
  • un nouveau cadre carbone à structure tubulaire (1994) ;
  • le jeu de cadres KG196 monocoque pour la piste, le VTT et le triathlon (1995), jeu de cadre qui a donné naissance aux 296, 396 et 496 ;
  • ses cadres de vélo de course de piste en carbone KG296 PKV (1996).

1998 sera l’année du dépôt de bilan. L’actionnaire majoritaire de Look Cycle vient de l’abandonner, ne croyant plus au projet.

Elle peine à concurrencer des géants du secteur, comme Specialized, dont nous avons déjà dressé l’histoire dans notre premier article consacré à l’histoire du cyclisme.

Look doit aussi faire face à Trek, ou encore Giant, et rivaliser avec les productions de cycles basées en Asie.

Trois passionnés vont alors racheter la marque et créer Look Cycle International. Thierry Fournier (actuel directeur général), Dominique Bergin – interview à voir ici en vidéo Youtube – et Jean-Claude Chrétien, plus quelques dizaines de salariés vont ainsi donner une nouvelle vie à la marque de cycles Look.

     

    Histoire de la marque Look, inventeur du cadre de vélo en carbone

    | Nouvelle stratégie dans l’histoire de Look

    La nouvelle stratégie de Look est simple : innover sans cesse, en affectant 10 % du chiffre d’affaires annuel à la R&D.

    Pour cet effort, l’Institut national de la propriété industrielle lui attribuera en 2011 le trophée d’entreprise la plus innovante des 20 dernières années. Cette vidéo Youtube explique la stratégie du fabricant français Look.

    De fait, entre 1998 et 2016, Look dépose autant de brevets – une centaine – qu’au cours des 15  années précédentes. Ce sont par exemple :

    • la pédale KEO carbone et nouveau système de cales (1998) ;
    • les cadres 381 et 481 en carbone et aluminium à crampons (2000) ;
    • son cadre 585, premier cadre de route carbone, de moins d’1 kg (2005) ;
    • la fourche HSC 5, complément du 585, première fourche monocoque complète (2005) ;
    • le 595, premier cadre nanotube infusé ;
    • son vélo de piste L96 (2012) ;
    • les freins aérobrake 695 aerolight (2013) ;
    • la potence aero stem réglable (2013) ;
    • le tissu carbone 1,5 K (2013) ;
    • son 795 aerolight, vélo de course le plus aérodynamique du monde (2014) ;
    • le 796 monoblade, vélo de course le plus fin du monde (2015).

    Baptisée Look Cycle International, l’entreprise continue de cultiver sa différence. Contrairement à ses concurrents, elle ne sous-traite pas la production.

    Pour maitriser ses couts de production de cycles, elle acquiert en 2000 une usine en Tunisie où 250 ouvriers assemblent les cadres. Celle de Nevers continue l’assemblage et conserve la fabrication des pédales (1 million par an).

    Ce choix stratégique a payé, puisque de 12 millions de dollars de revenus en 1998, Look enregistrait en 2016 43 millions de dollars de revenus annuels.

      | 2016 : changement de braquet pour l’entreprise Look

      La volonté de Look : rester présent sur le haut de gamme et être fournisseur officiel des équipes cyclistes professionnelles. Pour en savoir plus sur les équipes cyclistes pros en France, lisez notre article.

      Effectivement, nombreux seront les coureurs et matériels Look à gagner des courses :

      • le châssis 496, ici expliqué sur Youtube, qui obtient 9 médailles aux Jeux olympiques d’Athènes de 2004 ;
      • Laurent Jalabert avec le KG 96 en 1992 et 1994, le 171 en 1995, et le KG281 en 2001 ;
      • Tyler Hamilton (CSC) ;
      • Oscar Sevilla (Kelme) ;
      • Christophe Moreau (Crédit Agricole) ;
      • Chris Boardman (Crédit Agricole) ;
      • Stuart O’Grady (Crédit Agricole) ;
      • Jens Voigt (Crédit Agricole).

      En 2008, Look sponsorisait un nombre d’équipes impressionnant, dont :

      • Credit Agricole
      • Astana
      • Silence Lotto
      • Caisse d’Epargne
      • Lampre
      • Liquigas
      • Quickstep.

      Depuis 2016, Look Cycle International appartient au fonds d’investissement Aviva Capital. Le fonds développe les PME françaises. Sa stratégie a payé avec Materne Mont-Blanc.

      Avec Activa, Look entre dans la cour des conquérants. Aviva souhaite doubler le chiffre d’affaires en 10 ans. Look a déjà pris le contrôle de Corima, fabricant de roues en carbone de la Drôme.

      Au-delà de la stratégie d’expansion et de rachat, l’objectif pour Look est d’accroitre le sponsoring et le marketing.

      Pour preuve, Look sera représenté aux Jeux olympiques de Rio de 2016 avec 80 vélos de piste (chevauchés par les coureurs des équipes chinoises).

      L’innovation technologique reviendra sur le devant de la scène avec le vélo électrique. Look crée le modèle E-765 OPTIMUM en 2019.

      Un moteur FAZUA intégré en assiste la propulsion. Voyez ci-dessous la présentation rapide sur Youtube du E-765 Optimum par Phil de MTB Channel. Il se décline également en E-765 Gravel.

       

      | Interview Look

      Nous avons eu le plaisir de discuter plus longuement sur Look avec Marie Guillet, responsable de la communication chez look qui nous a mit en relation avec  Audrey  Sogny (communication), Raphaël JEUNE (Responsable Sponsoring) et Vincent Holterboch (Directeur Recherche & Développement).

      | Qui sont aujourd’hui les ambassadeurs de la marque Look dans le cyclisme professionnel ?

      Nos meilleurs Athlètes ambassadeurs sont bien évidement si nous parlons de cadres chez Team Nippo Delko, avec notamment : Fumy Beppu, Edvaldas Siskévicuis, Julien El Fares et les autres coureurs du team.

      Laurent Jalabert reste un ambassadeur pour LOOK avec plus de 100 victoires pro en LOOK.

      Pour la partie pédales en tête de liste  :

      • Astana
      • UAE Emirates
      • AG2R La Mondiale
      • Cofidis
      • Movistar
      • Lotto Soudal

      Ce sont toutes des teams World Tour avec de grands noms du cyclisme.

      | Quelles sont les équipes cyclistes (France et monde) que Look sponsorise ?

      (tout confondu – voici les athlètes + équipes ci-dessous)

      TEAM Nippo Delko One Provence PRO CONTI
      COGEAS – METTLER PRO CYCLING WOMEN TEAM
      ASTANA WORLD TOUR
      COFIDIS World TOUR
      AG2R LA MONDIALE WORLD TOUR
      LOTTO SOUDAL WORLD TOUR
      UAE EMIRATES TEAM WORLD TOUR
      MOVISTAR WORLD TOUR
      GAZPROM RUSVELO PRO CONTI
      WANTY GROUPE GOBERT PRO CONTI
      B&B HOTELS – VITAL CONCEPT PRO CONTI
      FONDATION CONTADOR CONTI
      Christoph Sauser
      Simon Andreassen WORLD
      Sam Gaze WORLD
      Annika Langvald WORLD
      Christopher Blevins WORLD
      Allan Haterly WORLD
      Team KMC EKOI WORLD
      Team Sunn Enduro
      Denis Chevrot PRO . IRONMAN / HALF IRONMAN
      Objectif : Qualification WC Hawaii
      TEAM LOOK CRITERIUM
      FFC
      Denis Dmitriev
      Melveen Landerneau
      Mathilde Gros
      UCI ( Centre Mondial du Cyclisme)
      Laurent Jalabert

      |Dans quelle partie du cyclisme au sens large la marque Look est-elle la plus présente (piste, course, ect) ?

      Là où nous sommes le plus présent reste les courses sur routes avec notamment les pédales LOOK, puis après vient la piste.

      |De quelle innovation le groupe est il le plus fier ? 

      Nous sommes très fiers d’avoir été pionniers dans 3 domaines :

      • La pédale automatique
      • Le cadres carbone
      • Et l’intégration technique au service de l’aéro et du design.

      |Et Quel est son plus grand regret ?

      Nous n’avons aucun regret, chaque erreur est une opportunité d’apprendre et de rebondir !

      |A quoi pouvons-nous nous attendre avec Look dans les prochaines années? Après le rachat du fabricant de roues corima, quelle est la prochaine étape d’expansion de Look ?  

      Le groupe LOOK a déjà une taille respectable dans l’industrie du Cycle, et veux se concentrer sur ce qu’elle sait faire le mieux.

      Il n’est pas prévu de croissance externe ciblée à court terme, car nous croyons que nos actifs permettrons de générer la croissance et le plan produit souhaité.

      |Prenons un peu de hauteur! Comment voyez vous l’avenir de Look à 10ans ?

      Dans 10 ans , Look sera toujours leader dans la pédale automatiques et un acteur clé dans le domaine des vélos et des roues.

      Le fait de disposer de nos propres usines , notre propre distribution en France, Italie et USA, de concepteurs produits, cyclistes , au cœur du pays du Tour de France, nous donne une réactivité et sensibilité extraordinaire pour comprendre les consommateurs.

      Donc pour conclure, dans 10 ans, Look aura toujours une belle position dans notre industrie.

      |Une petite info exclusive sur une prochaine nouveauté pour nos lecteurs ?

      Nous voulons satisfaire les cyclistes sur route, VTTistes, mais dans un avenir proche, mes commuter urbain qui ont des besoins spécifiques, et Look a beaucoup de chose à proposer.

      Pour ne rien manquez, suivez-nous:

      Recevez les 10 commandements de l'entrainement cycliste

      Pin It on Pinterest