Si vous faites du cyclisme, vous avez surement entendu parler de cyclosportive dans une conversation, puis de cyclotourisme; mais vous n’arrivez pas à faire la distinction. Voici un article qui vous éclairera rapidement et efficacement pour enrichir vos connaissances sur le cyclisme.

Cyclosportive, cyclotourisme… Qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer cet article, il est important de définir ce qu’est une cyclosportive mais aussi le cyclotourisme.

Tout d’abord, la cyclosportive en quelques mots.

Il s’agit d’une épreuve de cyclisme portée sur l’endurance. Elle prend donc en compte la performance de chaque coureur, son classement dans la course mais aussi en fonction de sa catégorie (en fonction de l’âge des participants).

Le classement de chaque coureur permet d’attribuer différents brevets à la fin de la participation (brevet d’or, d’argent ou de bronze).

La cyclosportive est ouverte à tous les participants, il n’y a pas d’obligation à être licencié mais il faut présenter un certificat médical lors du paiement de l’inscription.

Une cyclosportive se déroule à partir d’un ensemble de difficultés, c’est à dire la distance à parcourir, le dénivelé plus ou moins important et donc la durée globale de l’épreuve.

Mais malgré ces difficultés, le parcours se termine généralement avec un bon repas chaud, des boissons, une remise des prix dans la bonne humeur et des rencontres inoubliables.

 Et le cyclotourisme, qu’est-ce que c’est ?

Ce mot désigne une activité de loisir avec un vélo, c’est à dire faire du tourisme à vélo. En effet, vous pouvez faire du cyclotourisme en prenant votre vélo et en allant découvrir un village, une forêt, une montagne et ainsi faire du sport en vous détendant.

Cette pratique permet de découvrir de nombreux lieux en voyageant à bicyclette seul ou en groupe, vous pouvez même le faire en famille.

De nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients.

Que ce soit cyclotourisme ou cyclosportive, on retrouve des avantages liés au cyclisme dont voici quelques exemples:

·   C’est economique: vous évitez de consommer du carburant en bougeant avec votre propre force et cela est un plus !

·    C’est  écologique: vous ne polluez pas en faisant du vélo et cela permet de contribuer à la protection de l’environnement. Alors prenez soin de la nature si vous voulez garder de jolis paysages pour vos sorties.

·       Bon pour le cœur et les poumons: simple promenade ou compétition en vue, l’exercice physique est bon pour la santé. En pratiquant régulièrement à votre rythme, vous effectuez un travail cardio-vasculaire qui sera bénéfique pour votre quotidien. Mais ce n’est pas tout, vous développez également votre respiration et vous améliorez votre volume pulmonaire. Vous devenez plus efficaces et en meilleure forme, ce ne sont que des bonus ! Lire aussi: Les bienfaits du vélo sur le plan émotionnel.

·     Une meilleure circulation sanguine: le point précédent entraine une meilleure oxygénation et irrigation de vos organes et muscles, vous évitez ainsi les problèmes circulatoires et vous pouvez aussi faire baisser le taux de cholestérol, les bénéfices sur la santé sont donc assez importants.

·      Perte de poids et renforcement musculaire: Bien entendu, faire du sport permet de sculpter son corps que ce soit en cyclotourisme ou cyclosportive. N’hésitez pas à monter sur votre vélo pour perdre quelques kilos superflus et profiter du paysage en même temps.

·     Relaxation: faire du sport permet de détendre son esprit, oublier les tracas et profiter de l’instant alors pourquoi s’en priver ?

COLLECTION HOMMES

Toutefois, aucune activité n’est parfaite alors il existe quelques inconvénients.

Il faut investir dans un vélo qui permettra de parcourir des kilomètres, et le prix sera plus élevé pour une cyclosportive où les performances sont importantes. Lire aussi: Savoir éviter les accidents à vélo.

Vous risquez également des accidents, notamment avec les voitures, il faut donc rester vigilent.

Il faut également veiller à prendre soin de sa santé lors d’un effort intensif pour éviter une déchirure musculaire par exemple.

Enfin, il faut apprendre à se connaitre et ne pas se lancer dans un parcours hors de portée que ce soit pour une compétition ou une promenade trop importante, votre vélo ne vous ramènera pas chez vous tout seul.

Alors ces activités sont-elles tout public ?

Comment savoir si je peux y participer ?

Il semble donc évident que ces deux pratiques sont destinées à des personnes souhaitant faire du vélo, à différents niveaux.

            Les cyclosportives semblent plus adéquates pour les sportifs voulant repousser leurs limites car il y a une notion de compétition dans cette activité.

La plupart des participants s’entrainent régulièrement toute l’année pour améliorer leurs performances, leur résistance dans les montées par exemple, leur endurance et leur vitesse.

Participer à une cyclosportive leur permet de se fixer un but et de relever un défi. Ainsi, le coureur peut faire un bilan de ses capacités, mais aussi voir où il se place parmi les nombreux autres participants.

Cette pratique semble donc être privilégiée par les passionnés de cyclisme souhaitant mettre à l’épreuve leurs capacités physiques et mentales lors d’un parcours organisé.

            En ce qui concerne le cyclotourisme, son public est quelque peu différent.

Un grand sportif peut pratiquer le cyclotourisme mais il ne cherchera ni compétition ni performance de vitesse par exemple.

Cette pratique séduira toutefois les amoureux de voyage, de balade, de découverte… Quel que soit l’âge, le lieu, la forme physique, vous pouvez vous lancer dans le cyclotourisme et profiter sans limite de temps.

Ces sessions à vélo vous apporteront donc de l’autonomie et de l’indépendance tout en prenant soin de votre cœur. Le cyclotourisme est donc accessible à un plus grand nombre de personne, c’est à dire à toute personne acceptant de faire du vélo lors d’une sortie en plein air.

Ces deux activités sont donc différentes et sont pratiquées par des profils différents mais la passion du vélo reste présente et accessible à tous. Alors pourquoi ne pas en apprendre un peu plus dans la suite de cet article ?

COLLECTION FEMMES

Mais alors concrètement, ça donne quoi ?

Après cette lecture, votre curiosité est décuplée ? Vous souhaitez connaitre quelques références pour vous renseigner et peut-être participer à une cyclosportive par exemple ?

L’une des plus connue est l’Ariégeoise dans les Pyrénées. Elle a réuni cette année plus de 5 000 cyclistes et a présenté une épreuve de triathlon pour la première fois ! C’est une cyclosportive de choix lorsque l’on aime les challenges.

Un autre exemple de cyclosportive très connue est La Marmotte avec 175km et 5000m de dénivelé, elle est difficile mais très prisée par les passionnés.

Vous pourrez trouver des cyclosportives dans de nombreuses régions, avec des niveaux différents: La Lucien Aimar (PACA), l’Ardéchoise (Rhône-Alpes) etc. Vous trouverez votre bonheur.

Cyclosportive et cyclotourisme, quelles différences ?

Bien que ces deux mots semblent parler de cyclisme, il existe des différences entre ces deux pratiques, et cela se voit tout d’abord dans les deux appellations.

En effet, la racine commune est « cyclo » mais la suite diffère. Pour le cyclotourisme, on peut facilement penser au tourisme, à de la détente, des promenades en plein air.

Et c’est tout à fait ça, il n’y a pas de chronomètre, ni de compétence particulière à avoir.

Le cyclotourisme permet de profiter du cyclisme en toute autonomie, sans devoir obtenir des résultats précis. C’est donc l’idéal si on ne cherche pas la compétition.

En revanche, pour la cyclosportive, c’est différent. Même si vous découvrez des paysages, faites des rencontres, et profitez du plein air en faisant ce que vous aimez, il y a des objectifs derrière.

Vous avez un chronomètre, un classement, donc des concurrents. L’esprit sportif est présent lors de ces évènements et le sport passe avant la découverte d’un joli paysage, vous aurez assez souvent la tête dans le guidon pour vous concentrer et vous surpasser. A lire aussi: Top 7 des courses cyclistes les plus suivies.

            Il faut donc bien faire la différence entre cyclotourisme où la performance n’est pas au centre de l’activité contrairement à la cyclosportive qui met la performance au centre des entrainements et de la compétition dans une activité de groupe.

Suivez-nous:

Nous vous offrons nos 2 livres sur notre passion.

Cliquez ici pour les recevoir gratuitement

Pin It on Pinterest