Qui bénéficie du juteux business du tour de France 2019 ?

Comme tous les autres tours de France, le tour de France 2019 et ses 21 étapes sera financièrement intéressant. À qui profite ce juteux business du tour de France 2019 qui partira le 6 juillet prochain ?

La rédaction de la bicycle se fait people, en cherchant, non pas à montrer du doigt, mais à éclairer. Montrer comment se répartissent les masses financières habituellement.

En s’appuyant sur ce qui est public – car en matière d’argent, c’est bien connu, c’est le secret qui prime !

Le juteux business du tour de France 2019 : une série TV à succès !

L’épreuve du Tour de France, car c’est une épreuve sportive, a d’abord, pour ses organisateurs, une visée commerciale.

Au départ, en faisant un peu d’archéologie, ses créateurs l’avaient pensé pour booster les ventes de l’ancêtre du journal l’équipe (L’Auto).

Nous étions en 1903, amis cyclistes, ça ne rajeunit pas la petite reine ! Les coureurs chevauchaient des vélos de plus de 15 kg – celui de Maurice Garin, premier vainqueur du tour, pesait 20 kg !

Imaginez quel récit d’aventures les médias avaient à raconter. On sait par exemple que les coureurs réparaient eux-mêmes leurs vélos, en allant frapper aux portes des habitants !

Quoi de mieux qu’une épreuve à rallonge, on dirait série aujourd’hui, pour faire vendre des journaux, des contenus ?

À notre époque du règne des séries télévisées, le public est bien préparé à suivre ces épisodes quotidiens. Les réalisateurs du tour de France ne s’y trompent d’ailleurs pas, ils prennent soin de raconter des histoires.

En utilisant tout l’attirail des bons scénarios. Les personnages principaux, secondaires, les trahisons, les conflits de loyauté. Ils mettent en scène la comédie humaine, par vélo interposé.

Même les scandales de dopage sont positifs de ce point de vue.

pour rester motivé pour rouler l'hiver fixez vous des objectifs sportifs

Les coureurs sont bénéficiaires du juteux business du tour

Le juteux business du tour de France 2019 aura aussi un but lucratif pour les coureurs, qui viennent toucher leurs primes et courent après !

En 2015, pendant toute la durée des 21 étapes et des 3360 km du parcours du Tour de France, les organisateurs ont distribué plus de deux millions de primes aux participants.

Et c’est vraiment de gagner des étapes qui rapporte le plus, bien plus que de porter le maillot jaune (350 € par jour…!). Ou le maillot vert – le meilleur sprinteur – que Peter Sagan a remporté en 2014 et 2015.

Comment illustrer le juteux business du tour de France en parlant des primes ?

En effet, ce n’est étonnamment pas là où l’argent coule à flots, si l’on compare avec le foot (45 % des revenus d’une compétition vont aux joueurs). Toutefois, nous voulons vous donner un ordre de grandeur.

Ainsi, au classement général, voici les primes que les organisateurs du tour de France 2 015 ont versées :

  • 500 000 € pour le 1er
  • 300 000 € pour le 2e
  • 200 000 € pour le 3e
  • 1000 € du 20e au dernier…

Le tour de France 2 019 sera probablement de la même teneur côté primes. Mais à ces primes seules, d’autres montants viennent s’ajouter et agrémenter la course.

Par exemple, le vainqueur d’une étape empoche 11 000 €. Le meilleur grimpeur qui porte le maillot à pois gagne 20 000 €.

Et à chaque franchissement de col en première position, c’est 800, 650, 500, 300, 200 € (chiffres règlement du tour 2016).

La somme est fonction de la catégorie du col. Mais ce n’est pas tout, la combativité est aussi récompensée – 2000 € par jour, et 20 000 € en fin de tour pour le super combatif.

garder la motivation pour le vélo en hiver

COLLECTION HOMMES

Qui finance le juteux business du tour de France 2 019 ?

Le spectacle est magnifique et populaire, évidemment, les spectateurs ne paient pas leur place !

Et ils seront nombreux – environ 12 000 000 –  à venir applaudir les héros de l’asphalte, le long des 3460 km du parcours du tour de France 2019. Mais qui finance tout ce spectacle itinérant ?

Qui apporte l’argent du tour de France ?

Les entrées financières sont de 3 types :

  • L’achat des étapes par les villes. Vous vous demandez si les villes qui accueillent paient cher ? Cela peut aller jusqu’à 100 000 €…multiplié par 21 étapes, cela fait 2 100 000 € de recettes. Mais en retour, les recettes sont également intéressantes pour elles. En 2013, la mairie de Gap parlait d’investissement juteux, attendant après étude environ 2,5 millions d’euros de retombées économiques.
  • Les versements des sponsors. Ce sont les gros sponsors qui apportent 30 % des recettes totales. Pour le journal Le Monde, en 2018, Skoda, Vittel et LCL n’ont pas hésité à faire de gros chèques pour voir leur marque sur les écrans et dans les rues. Skoda aurait payé 3,5 millions d’euros que ses véhicules équipent le Tour de France. Et pour le maillot vert du meilleur sprinteur soit à son effigie !
  • La vente des droits de diffusion. Ils représentent 50 % des recettes. Et pour cause, les sponsors paient cher pour voir leur marque affichée toute la journée, pendant presque un mois, sur les écrans, et dans l’espace public. Et ces temps d’exposition longs attisent les appétits des marques. Elles comparent avec les prix des spots publicitaires télévisés. Pour illustrer, jusqu’à 150 000 € les 30 secondes avant le film sur TF1. Le juteux business du tour de France 2019 sera ici aussi !
nos solutions pour rester motivé pour rouler en vélo en hiver

De qui et de quoi parle-t-on quand on évoque le juteux business du tour de France ?  

L’organisateur du tour, c’est une entreprise privée, un groupe même : Amaury Sport Organisation.

L’acronyme – ASO – est plus connu, c’est principalement lui que vous voyez dans la presse ou sur internet.

ASO est une filiale du groupe Amaury, qui lui possède L’Équipe, France Football et Vélo Magazine. C’est un groupe de média qui détient donc le tour de France.

Posséder sa source, c’est génial pour avoir de quoi alimenter les pages l’été, quand l’actu est au plus bas, pour vendre des journaux, print et web !

De plus, on sait que le vélo en général est, aujourd’hui, un business qui monte ! Il organise aussi 4 autres univers sportivo-événementiels. Le Dakar, le Schneider Electric Marathon de Paris, Tour Voile et en golf le Lacoste Ladies Open de France.

La particularité de ce groupe serait de ne pas publier ses comptes. En revanche, on a une estimation du chiffre d’affaires de la structure, entre 100 et 200 millions d’euros.

Les droits de diffusion représentent une part importante de ce chiffre d’affaires. En effet, le tour de France est diffusé dans le monde entier, le nombre de téléspectateurs potentiel est estimé à 3,5 milliards.

Par exemple, France Television met 25 millions d’Euros sur la table. Les autres diffuseurs également – le tour de France est retransmis dans 190 pays.

Les coureurs viennent de partout, Chine, Amérique Latine, États-Unis. Ils sont suivis par leurs fans, et leurs médias !

comment rester motive pour rouler en hiver

COLLECTION FEMMES

Les marques profitent aussi du juteux business du tour de France

Elles sont en moyenne une quarantaine à payer pour être dans la caravane publicitaire. Sur le tour de France 2018, 160 véhicules publicitaires, 31 marques et institutions !

Songer un seul instant que les esprits sont marqués, surtout ceux des plus jeunes, à la vue de ces véhicules colorés, aux formes inattendues.

La distribution des goodies – 16 millions distribuées en 2018 – avant le passage des coureurs, est un moment attendu par les spectateurs, qui n’en perdent pas une miette. Les marques l’ont bien compris, c’est le seul endroit où le marketing de terrain peut prendre cette forme si populaire et si festive.

Le juteux business du tour de France 2019 rapporte ici de l’argent aux médias, par le biais des annonceurs, qui obtiennent une visibilité incroyable.

Certaines passent par l’investissement à l’année dans une équipe ( en France AG2R La mondiale, Groupama FDJ), et si la facture est plus salée (10 millions par an), ça peut rapporter gros en termes d’image. À condition de construire un plan marketing pour capitaliser sur les aventures de l’équipe à l’année, et en particulier sur le tour.

Au final, le tour de France, c’est un peu comme l’école des fans d’antan. Tout le monde y gagne, ou presque, si l’on pense aux coureurs, qui sont peut-être, un peu, les laissés pour compte de l’opération !

  • Une astuce repérée par la rédaction : pour bénéficier des goodies, ne pas se mettre dans une descente, sur un pont, et sur les derniers kilomètres. Se mettre dans des endroits clairsemés, en faible montée, en lisière des champs, ou en forêt !
garder la motivation pour le velo en hiver

Suivez-nous:

Nous vous offrons nos 2 livres sur notre passion.

Cliquez ici pour les recevoir gratuitement

Pin It on Pinterest