Le renforcement musculaire en cyclisme

| Comprendre le renforcement musculaire en cyclisme

Le renforcement musculaire en cyclisme est une activité qui intervient généralement juste après la coupure afin de reprendre sur des bases saines.

C’est a dire qu’on fait travailler toutes les chaines musculaires afin de les renforcer, prévenir des blessures et équilibrer nos forces.

Le renforcement musculaire permet aussi de diversifier du vélo mais ça sert également à renforcer notre coup de pédale.

En effet, on réalise des milliers de tours de pédale lors de chaque séances, alors qu’on roule 1 fois par semaine ou 7 fois par semaines, les dégâts peuvent être assez important si notre vélo est mal réglé ou simplement si notre pédalage n’est pas bon, si on a une jambe plus fort que l’autre par exemple …

Rien qu’au niveau des jambes plusieurs muscles interviennent dans le processus de pédalage :

– Les quadriceps

– Les ischios jambier

– Les mollets

– Les fessiers

| Pourquoi faire du renforcement musculaire en cyclisme

Mais lorsqu’on pédale, il n’y a pas seulement les muscles des jambes qui sont sollicités, toutes les chaines musculaire doivent être activées pour une efficacité.

Si seules vos jambes sont musclées, pensez vous que vos lombaires, abdos, voir même biceps sauront vous soutenir sur un vélo ?

Pour un certains temps sans doute mais passé une certaine durée vous ressentirez des douleurs qui vous empêcheront de continuer ou de remonter sur le vélo assez vite.

C’est pour cela qu’il faut recourir au renforcement musculaire en cyclisme, afin de devenir efficace, et pas seulement en période de préparation physique générale.

Les coureurs de haut niveau réalisent des séances chaque semaine.

Un gain acquis après 2 mois d’entrainement sera vite estompé si vous n’entretenez pas le muscle sollicité.

Selon votre niveau, il peut y avoir toute une stratégie à monter pour gagner en efficience.

Plusieurs séances selon votre emploi du temps, selon votre niveau, selon les défauts que vous avez peut-être développés …

Ça peut aller de la séance de 1h30 à seulement des rappels de 20min après une séance de vélo calme.

Voici quelques exercices avec ou sans charge qui permettront de gagner en force et vous permettront de rendre votre coup de pédale puissant :

  • Le squat

  • Le squat jump

  • La presse

  • La chaise

  • Les fentes

  • le leg curl

C’est une liste d’exercices non exhaustive, vous pouvez également réaliser d’autres mouvements sous forme de proprioception.

⚠️ Attention

Tout d’abord, sachez que l’on rentre plus profondément dans le sujet du renforcement musculaire en cyclisme sur le Club Labicycle  en vous proposant des séances adaptées et de qualités.

Comme tout, il faut vous échauffer avant de commencer une séance de renforcement musculaire, bien vous hydrater, bien respirer durant l’effort, ne pas adopter de postures non naturelles … 

Évitez surtout de soulever des charges après une séance où vous aurez réalisé des intensités.

Vos muscles étant déjà bien sollicités sur le vélo n’apprécieraient pas du tout d’en remettre une couche après.

💡 Retrouver la série sur « l’éfficience du pédalage » dans notre groupe facebook, si d’ailleurs vous avez des questions sur cette dernière n’hésitez pas à les poser ici (progression cycliste – Labicycle) et pensez à répondre aux 3 questions à l’entrée

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

0 0 vote
Évaluation de l'article

Pin It on Pinterest