Comment gérer la période compétitive en cyclisme

| Les détails d’une période compétitive en cyclisme

Cette période est située après la période pré-compétitive.

On est dans le vif du sujet.

A ce moment là les compétitions de cyclisme sont très régulières, on peut en pratiquer quand bon nous semble et notre forme nous permet de nous distinguer dessus.

Cette période compétitive en cyclisme va durer aux alentours de 6 mois.

Elle précède la période de récupération.

Au cours de cette période compétitive vous pouvez programmer plusieurs pics de forme, plusieurs préparations spécifique ou encore plusieurs cycles d’entraînement.

Ce sont d’ailleurs les entraînement en PPS (préparation physique spécifique) qui occupent la majeure partie de votre temps alloué à la route.

Pour 95% du temps, le reste se partagera entre la PPG (préparation physique générale – muscu, course à pied, natation …) et la PPO (préparation physique orientée – cyclo-cross, vtt …).

| Les objectifs de la période compétitive en cyclisme

💪Maintenir un travail spécifique à la performance pendant la période compétitive en cyclisme.

Au cours de cette période, vous allez pouvoir laisser libre court à votre imagination ou du moins la spécificité de votre discipline.

Développement du seuil anaérobie, travail de la PMA, bloc de force, cycle de travail lactique, séquence de sprints … Tout est permis !

Lors de vos séances en groupe, n’hésitez pas à réaliser des séquences de course, elles vont vous permettre de prendre le rythme de compétition mais également de vous faire de l’expérience, l’occasion de travailler les relais, les sprints, les envois au sprint, les attaques, et aussi le travail technique comme les descentes, virages …

N’insistez pas sur trop de séances d’endurance, il faudra faire attention à votre récupération, d’autant plus que lors de vos compétitions vous développerez vos aptitude d’endurance.

📊Prévoir des pics de forme pendant la période compétitive en cyclisme.

Prévoir des pics de forme est hyper important pour cette période.

Sans cela, vous risquez d’avoir une forme moyenne toute l’année et passer à côté de performances qui peuvent vous marquer.

⚠️Attention, vous n’allez pas pouvoir vous prévoir 6 pics de forme. Vous pourrez en placer facilement 2, et 3 si tout se déroule comme il faut.

Il va falloir segmenter vos calendrier et faire en sorte de pouvoir avoir assez de temps pour travailler spécifiquement mais aussi récupérer comme il faut.

Vous pouvez par exemple prévoir un pic de forme en mars ou Avril, un autre en juin ou juillet et enfin un dernier pour la fin septembre.

Ce n’est pas votre habitude ou votre forme habituelle qui doit guider les courses que vous aimez mais le contraire : Trouver des courses objectifs et s’entraîner en conséquence afin d’y performer !

🙏Optimiser votre récupération entre les compétitions pendant la période compétitive en cyclisme.

Enchainer les compétitions permet de s’affuter encore et encore.

Certains mois de l’année, il est quasiment possible de courir tous les jours pendant 2 semaines.

Idéal pour un compétiteur mais très difficile pour votre organisme. Il va falloir gérer votre récupération afin de ne pas se voir trop beau dès les beaux jours et ne plus mettre un pied devant l’autre en été.

Organisez vous tous les 2 mois, 3 à 4 jours sans vélo afin de récupérer physiquement et mentalement.

Ces quelques jours de récupération seront placés idéalement juste après votre objectif.

A ne surtout pas placer en plein dans une période de préparation ou juste avant un objectif.

Avec 3-4 micro coupure dans l’année, vous vous assurez la possibilité d’évaluer longtemps à bon niveau et de ne pas finir complètement cramé votre saison.

📈Entretenir vos qualités non essentielles à la période compétitive en cyclisme.

En période de compétition, on a l’habitude de « taper dedans », on réalise pas mal d’effort.

On fait du fractionné, des sprints et on pense que ça suffira pour se maintenir en rythme. N’oubliez pas toutes ces qualités non essentielles que vous avez travaillé cet hiver.

Elles sont peut-être considérée comme non essentielle à cette période mais participent toujours au bon fonctionnement de votre performance !

Alors n’hésitez pas à faire quelques séances d’endurance, du renforcement musculaire, de la force max, de la vélocité …

💪N’oubliez pas la musculation en période de compétition cycliste

Le renforcement musculairement c’est à la mode en novembre-décembre.

Et plus les jours passent et moins on pense à se renforcer. Une fois les premières courses passée, on oublie complètement ces séances, voir on ne leur accorde absolument plus de temps.

Erreur, le renforcement musculaire permet de gagner en souplesse, en force et plein d’autres qualités. Des qualités qui peuvent mettre énormément de temps à se gagner alors qu’on peut le faire indirectement chez soi.

N’oubliez pas alors à maintenir un séance hebdomadaire afin de ne pas tout perdre et surtout rester efficace sur le vélo et en dehors. Si ça peut vous éviter une entorse de la cheville la semaine avant la cyclosportive tant attendue …

Nous avons reçu en Live Florian Dauphin (Coureur Elite au vcp Loudeac / reserve de l’équipe pro bnb hôtel / Vice champion de France espoir l’an dernier et membre de l’équipe de France espoir) sur le CLub Labicycle et il nous expliquait pratiquer le renforcement musculaire 2 fois par semaine (période d’hiver) et 1 fois par semaine (période d’été), comme quoi c’est complémentaire et important.

Pour revoir le live cliquez ici.

🚀Pour conclure sur la période compétitives en cyclisme

Cette période compétitive c’est la période qu’on attendais tous.

Toutes les autres périodes qui existent et que j’ai pu décrire ici ont pour but principal de vous amener en forme lors de cette période ci.

A vous de jouer et de profiter de tout le travail réalisé jusqu’ici.

Ne perdez pas de vue qu’on s’entraine toujours lors de la période de compétition. On peut même réaliser des séances bien spécifique, voir bien dures dans le but de se programmer un pic de forme.

Profitez de cette période, les jours sont longs, les températures meilleures et la forme est pas trop mauvaise : Lâchez vous, entraînez-vous comme il faut et cette période pourra vous rendre satisfaction !

Enfin si vous souhaitez etre suivi dans vos entraînements et préparer au mieux cette période compétitive sachez que nous vous proposons des formules de coaching personnalisées et sans engagement. Cliquez ici pour en savoir plus.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Pin It on Pinterest