Comment rouler en peloton cycliste et de front à deux ?   

Trouver des cyclistes pour rouler en groupe et apprendre est la première des choses à faire ! La rédaction de la bicycle vous donne des conseils de cyclistes dans cet article.  

Nous pensons tous savoir comment rouler en vélo sur la route ! Mais c’est toujours utile de vérifier, parfois, on est surpris. Des techniques nouvelles pour rouler en cyclisme naissent régulièrement.

Nous voulons juste vous transmettre les informations valables aujourd’hui. De plus, savoir comment rouler en peloton cycliste implique quelques techniques sportives précises.   

Notre idée : vous aider à devenir meilleur, et profiter pleinement de votre passion cycliste ! 

1 – Comment rouler en vélo sur la route lors de vos entraînements 

Rouler en peloton cycliste sur la route n’est pas facile. Dans tous les cas, seul ou en groupe, c’est toujours bon à rappeler, les règles du Code de la route s’appliquent. Vous pensez les connaitre ?

Vérifiez bien avec les informations suivantes :

 

  • Rouler à deux de front est possible, mais dès que la luminosité baisse, vous devez rouler en simple file.
  • Vous devez de la même façon rouler l’un derrière l’autre quand un automobiliste qui veut vous doubler s’annonce (avertisseur sonore).
  • Les groupes de plus de 2 de front ne sont pas autorisés. Si vous roulez en grand groupe, il faut faire de petits groupes. 
  • Les grands groupes de cyclistes ne doivent pas dépasser 20 coureurs. Au-delà, il faut les scinder en plusieurs groupes de 20.
  • Rouler sur les voies cyclables lorsqu’elles existent. 
  • Porter des vêtements réfléchissants en cas de mauvaise visibilité. 

 

Vous l’avez compris, rouler en peloton cycliste sur la route lors de vos entraînements est interdit !  

De plus, si vous ne respectez pas ces règles du Code de la route, vous commettez une infraction. En cas d’accident, votre assurance ne fonctionnera pas.  

Quelle est la bonne distance de sécurité quand on roule en groupe à vélo ? Un demi-vélo environ entre chaque cycliste ! 70 % des chutes à vélo viennent d’un déficit de vigilance quand on roule en groupe à vélo. 

La bonne distance par rapport au bord de la chausse est d’un mètre. Cela vous évite de rouler dans les trous de bordure, d’être serré lors de dépassements dangereux. 

Vous restez également à bonne distance pour éviter l’ouverture éventuelle d’une porte quand vous passez devant un véhicule arrêté. Maintenant qu’on a abordé les règles de base pour rouler en groupe, voyons les règles pour rouler en peloton cycliste.

Rouler en peloton cycliste comme un pro | 5 conseils

2 – Apprendre à rouler en peloton cycliste comme un pro 

Tout d’abord, pourquoi rouler en peloton cycliste ? Le groupe, le peloton, permet de rouler plus vite. 

Il permet de rouler avec des plus forts que soi. C’est un moyen pratique pour progresser. 

Donc, sachez que rouler dans la roue d’un collègue vous fait économiser près de 30 % d’énergie ! Pensez-y pour votre prochaine stratégie en cyclosportive.  

Cela facilite la gestion de l’effort sur la durée. Si vous savez rouler en peloton, vous pourrez venir vous y ressourcer sans créer la zizanie, et gagner quelques places à l’arrivée ! 

C’est pourquoi les équipes placent devant le peloton les plus costauds. Les coureurs susceptibles de gagner la course sont à l’abri, derrière, pour s’économiser.  

Sachez qu’à partir de 40 km/h, vous utilisez 80 % de votre énergie pour lutter contre la résistance de l’air.  

Pour bien se protéger de cette résistance, laissez 15 cm maxi entre votre roue avant et la roue arrière du vélo qui vous précède. 

C’est là où ça devient plutôt technique ! En respectant les consignes suivantes, vous devriez vous en sortir sans trop de bobos : 

 

  • Roulez derrière un coureur, mais légèrement en décalé, à 15/20 cm.
  • Maintenez cette distance avec une régularité d’horlogerie. Cela améliore le bénéfice de la protection du coureur qui vous précède, et donne un confort de circulation à ceux qui vous suivent. 
  • Prévenez toujours les autres cyclistes quand vous voyez un obstacle, avec un signe de la main ou en les interpellant. 
  • Surtout, ne zigzaguez pas : ceux qui savent rouler en peloton cycliste roulent toujours tout droit. C’est à ça qu’on les reconnait. 
  • Anticipez en apprenant à décoller vos yeux de la roue du cycliste qui est devant vous. Avec le temps, vous ferez fonctionner vos oreilles, et une vue plus globale, pour sentir le peloton.

Rouler en peloton cycliste comme un pro | 5 conseils

3 – Savoir rouler à deux de front : plus de sécurité 

On revient sur ce sujet évoqué dans le premier paragraphe : comment rouler à deux de front

C’est étonnant, mais parfois, c’est moins dangereux de circuler à deux de front plutôt que l’un derrière l’autre : 

 

      • Les automobilistes sont forcés à effectuer un vrai dépassement. 
      • Vous améliorez votre visibilité arrière, deux cyclistes côte à côte se voient mieux.
      • Vous évitez de foncer dans la roue du cycliste qui vous précède. 
      • Mais attention, rouler à deux de front est délicat pour la sécurité, et ne doit pas être systématiquement pratiqué, vous vous doutez bien.

Que dit la loi ? 

« Les cyclistes doivent se mettre en simple file dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent » (art.R431-7). Rouler par temps de pluie en fait partie.  

Le Code de la route (art 43.2) mentionne que « rouler à deux de front est permis sur la chaussée ». Mais en ajoutant qu’ils doivent se replacer en file indienne quand la route est trop étroite pour permettre un croisement.  

Pour vos entraînements, vous êtes le plus souvent en dehors des agglomérations ? Le code indique : « les cyclistes doivent se placer l’un derrière l’autre si un véhicule arrive par-derrière ». 

C’est ainsi seulement hors agglomération que c’est obligatoire de rouler en file indienne. 

Que dit votre bon sens ?  

Le Code de la route des cyclistes est juste un cadre général. Christian, cycliste expérimenté, nous apporte son bon sens : « Si on veut à tout prix apprendre à rouler à deux de front, ou rouler en peloton, il faut aller sur les routes de campagnes de plaine, où on voit de loin arriver le danger ».   

C’est vrai que les équipes cyclistes roulent en peloton avec la voiture technique derrière eux, pour plus de sécurité.

Rouler en peloton cycliste comme un pro | 5 conseils

4 – Rouler en vélo sur une route nationale pour l’entraînement 

La route nationale est à éviter le plus possible. Y rouler en peloton cycliste est exclu. Mais le maillage des petites routes est structuré par les nationales. 

Vous n’avez pas le choix, vous devez parfois les emprunter. Certaines situations sont très dangereuses à vélo, surtout en groupe de deux de front. 

1 – Tourner à gauche est le plus accidentogène : 

  • Le groupe roule en double file ou en deux coureurs de front : le premier coureur à gauche crie à gauche, les suivants répètent. Après avoir effectué un contrôle visuel, tout le groupe se place à gauche de la voie. Puis tourne si la voie opposée est libre. 
  • Le groupe roule en simple file : même procédure, le premier crie à gauche, les autres répètent un par un en allant vers la fin de la file. Le dernier coureur indique que la voie est libre après avoir effectué son contrôle visuel arrière. 

2 – Les stops, feux, céder le passage sont aussi risqués :  

Le premier arrivé au signal, panneau, feu, crie stop. Les autres s’arrêtent, mais le groupe reste constitué.  

3 – Passer de deux files à une seule en cas de danger :

Pour cela, c’est simple, les coureurs de la file de droite agrandissent les distances de sécurité entre eux. Chaque coureur de la file de gauche s’insère dans les espaces ainsi créés. Procédez de la même manière si le danger vient de derrière. 

4 – Franchir les ronds-points : 

Savoir prendre un rond-point peut éviter les accidents de vélo. Bien aborder un rond-point à vélo c’est occuper toute la place. Il faut rester au centre de la chaussée. Pour mieux communiquer sur vos intentions, indiquez avec votre bras où vous allez. 

Rouler en peloton cycliste comme un pro | 5 conseils

5 – Trois techniques de sioux pour rouler en peloton cycliste

1 – Pédaler efficacement 

Le secret pour survivre ou nager comme un poisson dans l’eau dans un peloton est la régularité.  

Pour cela, apprenez à pédaler rond comme disent les pros. Pédaler rond, c’est utiliser toute l’amplitude du tour pour transmettre l’énergie. Pas seulement à la descente, qui ne représente que 40 % de la rotation.  

C’est difficile à expliquer par écrit, mais sachez que pédaler rond pour mieux rouler en peloton cycliste se fait en 6 phases : 

  • Au point mort haut, poussez la pédale vers l’avant.
  • Dès la descente, poussez le talon vers le bas.
  • Ensuite, placez les orteils vers le bas et envoyez toute la force de la jambe.
  • Au point mort bas, tirez vers l’arrière comme si vous grattiez quelque chose avec la semelle.
  • En remontant la pédale, détendez les muscles de la jambe si vous pédalez vite. 
  • À l’approche du point mort haut, en phase arrière de rotation, démarrez lentement la poussée vers l’avant.  

2 – En cyclisme, apprendre à frotter = bien se comporter 

Savoir rouler en peloton cycliste est la marque d’un certain professionnalisme. Le témoignage récent du jeune coureur prodigue de 19 ans de l’équipe Deceuninck – Quick Step Remco Evenepoel est parlant.

Il pouvait déclarer lors d’une interview : « ça commence quand même un peu à m’énerver que tout le monde dise que je ne sais pas rouler dans le peloton ». 

Apprendre à frotter en cyclisme, c’est savoir évoluer dans le peloton en respectant certaines règles. La première d’entre elles est de savoir rester dans les roues. 

Pour cela, contrôlez vos trajectoires, ne coupez pas les virages, communiquez sur votre position pour éviter de vous faire serrer. 

Apprendre à frotter c’est aussi savoir se faire sa place, s’imposer, tout en évitant les contacts un peu trop musclés. Il faut savoir être compétitif avec élégance pour éviter les accidents. 

3 – La technique du relais 

Si vous prenez le relais, ce n’est pas à vous d’accélérer, mais à celui qui vous précède de ralentir. Cela va éviter de créer une rupture dans le peloton. Lorsqu’on a peu d’expérience, en général on accélère. Étudiez le tour de France, les comportements du peloton sont riches d’enseignements.  

Prendre la tête d’un peloton met la pression. Pour éviter de vous faire avoir, avant de prendre le relais, vérifiez votre allure sur votre compteur. Lorsque vous serez en tête, conservez-là. Sinon, vous vous faites mal voir si vous ralentissez ou si vous accélérez trop brutalement.  

Si vous passez le relais, indiquez votre volonté à votre suiveur. Vous pouvez dire « relais » ou l’indiquer clairement avec votre main. Puis écartez-vous gentiment de votre ligne de roulement, d’un guidon et demi. Laissez-vous doubler par les coureurs en les laissant vous frôler. Vous serez plus à l’aise pour rouler en peloton cycliste

     

    Rouler en peloton cycliste comme un pro | 5 conseils
    0 0 vote
    Évaluation de l'article

    Pin It on Pinterest