Le maillot jaune du tour de France a 100 ans !

 

Qui est informé de l’âge du maillot jaune, alors que la grande boucle bat son plein ? Les spécialistes évidemment ! On fête le centenaire du maillot jaune du tour de France cette année !

La rédaction de la bicycle remet la tenue d’enquêteur. Comme pour beaucoup d’éléments centraux du tour, l’archéologie n’est pas une science exacte.

La tradition orale est forte, et les informations contradictoires. Si le tour de France est la voûte qui maintient l’été, le maillot jaune en est la clé !

Nous empruntons la démarche scientifique. Notre hypothèse est la suivante : l’année 1919 est celle de la création du maillot jaune ! Dans l’univers médiatique noir et blanc de l’époque, quel était l’intérêt ?

 

Pourquoi avoir créé le maillot jaune du tour de France ?

 

D’après les témoins les plus érudits, le maillot jaune aurait été créé pour une opération de communication. Les organisateurs de l’époque – on est en 1919 – n’étaient pas convaincus.

Un consensus dans le milieu attribue sa mise en place à Alphonse Baugé. Il fut journaliste sur le tour de France de 1903. Puis directeur sportif de l’équipe Peugeot.

Il convaincra le créateur du tour, Henri Desgranges, de l’intérêt du maillot jaune pour le public. 

On peut douter de l’effet médiatique à une époque où les photos étaient en noir et blanc. Songez que les téléspectateurs ont pu voir le jaune du maillot seulement en 1975.

Ce fut la première retransmission en couleur du tour de France à la télé ! Mais, à l’époque, le maillot jaune permet de distinguer, dans la foule dense, un homme, un seul.

Celui qui cristallise tous les espoirs, toutes les revanches. Il brille au milieu de la grisaille. Jusque là les maillots des coureurs étaient gris.

Et Il symbolise la réconciliation nationale. Celle du peuple et des élites. Le maillot jaune incarne, aussi, l’ascenseur social, les valeurs républicaines.

Celles de l’effort, du travail, du mérite. N’oublions pas que la France sort d’une guerre épouvantable en 1919, elle a besoin de lumière.

Mais pourquoi le maillot jaune du tour de France n’est-il pas bleu ?

 

La couleur jaune serait liée au journal l’équipe. Enfin, à son ancêtre, le journal l’Auto. À l’époque, il était imprimé sur du papier jaune, d’où la couleur !

À part cette hypothèse sérieuse, les autres pistes relèveraient de spéculations. Toutefois, nous aimons à penser que le jaune n’a pas été donné au hasard.

Peut être inconsciemment, la référence à l’or ? Et l’or, c’est la victoire, l’opulence, le pouvoir. Quelle autre couleur symbolise mieux ces éléments épiques ? On pourrait penser au bleu, la couleur du sang des rois. 

Imaginons qu’on ait souhaité donner un habit de pharaon, sans en avoir les moyens ? C’est d’ailleurs Valery Giscard d’Estaing qui fait référence au métal précieux pour évoquer le maillot jaune.

Il a remis le maillot jaune à Bernard Thévenet en 1975. D’autres en parlent comme d’un objet de culte. Jean-Marie Leblanc, directeur du tour de 1994 à 2007 en fait partie.

Pour lui,  « les coureurs le posent le soir avec respect, en lui portant une sorte de vénération ». Le maillot jaune, serait la toison d’or de notre société de consommation ? Est-ce que le fameux gilet jaune est un lointain cousin ?

le vélo du futur modèles de marque

COLLECTION HOMMES

Petit glossaire du maillot jaune : les mots mettent la pression !

 

Voici quelques expressions relevées ici et là à propos d’un simple morceau de tissu. Mais après tout, le saint suaire en est un aussi, et son histoire a traversé les siècles.

On note pour le maillot jaune qu’il est très souvent qualifié de « sacré ». Il est depuis longtemps entré dans cet univers, et n’en ressortira plus. On dit aussi de lui qu’il représente l’excellence de l’excellence.

D’autres peuvent souligner son caractère tout simplement mythique. Il est en général appelé tunique, en référence aux gladiateurs. C’est une tenue de cycliste, mais la plus belle de toutes !

Les analystes y voient la quête d’un Graal, il vient concrétiser visuellement une réussite. Il laisse une trace jaune indélébile sur les épaules de celui qui l’a porté au moins une fois. Il sacralise ceux qui le portent.

Les coureurs sont d’ailleurs très souvent sublimés par le maillot lui-même. Ce qui revient à lui donner un pouvoir magique.

Cyril Guimard a pu dire  « c’est un peu dangereux, vous avez un sentiment de puissance ». Il n’a porté le maillot d’or que 6 jours. D’ailleurs, le porteur du maillot jaune est surnommé aussi le crac. 

le vélo du futur roues sans rayons

Qui a porté le plus longtemps le maillot jaune ?

Le premier à l’avoir porté fut Eugène Christophe, pour la 11e étape du tour de France de 1919. Eddy Merckx a porté le maillot jaune pendant 97 jours, record non battu à ce jour !

Merckx était d’ailleurs surnommé le cannibale, vu comme un personnage assoiffé de victoires. Le dopage ne défrayait pas encore la chronique, alors on s’inventait des monstres !

Les combats pour le maillot jaune sont souvent rudes, et toujours épiques. On parle souvent, aussi, d’un roi en action pour le porteur du maillot jaune.

Bernard Hinault arrive en deuxième position, avec 78 jours portés. Le maillot jaune a été porté par d’autres, jamais aussi longtemps.

Même ceux qui ne l’ont pas porté, mais auraient dû font parler d’eux. On pense à Raymond Poulidor, coureur très populaire.

En passant, connaissez-vous le système de primes pour ce maillot sur le Tour de France ? En dehors des primes finales, 500 € par jour sont donnés au porteur du maillot jaune cette année.

Pour comparer, ce sont 300 € qui sont donnés au porteur du maillot vert (meilleur sprinteur). La même somme est attribuée au maillot à pois (meilleur grimpeur) et au maillot blanc (meilleur jeune).

Mais la valeur de ce maillot est ailleurs, et cette faible somme n’en est que l’illustration. C’est plus qu’une tenue, certains coureurs en font une seconde peau. Ils y voient une partie de leur corps.

Cédric Vasseur, 5 jours de maillot, le confirme.  « Quand on te l’enlève, c’est comme si on t’arrache le coeur ».

COLLECTION FEMMES

Quel pouvoir surnaturel donne le maillot jaune ?

 

Non non, nous sommes sérieux. Les pouvoirs surnaturels sont avant tout des représentations collectives. Un fait est une vérité quand il est partagé et porté par le plus grand nombre.

Le maillot jaune est un cas d’école. Tout d’abord, les coureurs l’attestent. Le porter donne le pouvoir d’apporter du bonheur au plus grand nombre. Comme le cyclisme, il peut rendre heureux !

Qui d’autre peut faire cela ? Les grands artistes, les hommes et femmes de pouvoir, les héros imaginaires ou réels.  Ensuite, il confère l’immortalité.

Le porteur du maillot jaune, même pour une journée, voit son nom gravé dans les mémoires. Et aussi inscrit sur tous les supports, en particulier, aujourd’hui, internet.

Enfin, il ouvre les portes des sommets du pouvoir. Pour des coureurs dont l’origine modeste n’est pas un tabou, c’est important. C’est encore plus vrai depuis 1975, date de la première arrivée sur les Champs-Élysées.

Le maillot jaune avait été remis par le président de la république lui même. Encore un symbole, issu celui-là de la mythologie grecque. Les champs-Élysées sont le lieu où les gens vertueux et les héros morts profitent de leur repos.

Le maillot jaune serait une connexion directe avec les dieux du stade, rien que ça ! Plus concrètement, il améliore le statut social de celui qui l’a porté, de façon certaine.

 

le vélo du futur nouveaux matériaux

Mais au fait, il récompense quoi le maillot jaune ?

 

Le maillot jaune n’existe pas seulement pour le Tour de France. Il est présent également dans d’autres compétitions cyclistes. Il récompense le coureur qui arrive en tête d’un classement d’une course de cyclisme sur route.

Pour le tour de France, il est porté par le leader du classement général. On peut gagner une étape mais ne pas recevoir le maillot jaune. Pour déterminer ce classement, les organisateurs additionnent les temps de chaque étape. Attention, c’est le cas aussi pour le tour de Californie, du Portugal, par exemple.

On peut élargir la notion de récompense, pour en faire celle de la perfection. Le maillot jaune vient se poser sur le corps du coureur comme la couronne sur la tête du roi.

Le maillot jaune est finalement LA récompense ultime. Celle qui permet de dire aux privilégiés, « j’ai porté le maillot jaune » . Sans avoir à expliquer ce que c’est.

Cédric Vasseur, encore lui, souligne  « le maillot jaune, ça vous colle à la peau toute votre vie. C’est un peu la Légion d’honneur du cyclisme professionnel ».

Pour les 100 ans du tour, en 2019, l’ASO a fait les choses en grand. Chaque maillot jaune de chaque étape est imprimé avec un visuel différent.

Suivez-nous:

Nous vous offrons nos 2 livres sur notre passion.

Cliquez ici pour les recevoir gratuitement

Pin It on Pinterest