La drague à vélo, c’est léger, facile à pratiquer, et mixte !

 

Femmes, hommes, cyclistes de tous les horizons, les beaux jours sont propices aux belles rencontres, vous le savez ! Certains parlent de drague, d’autres de flirts, d’autres encore de rencontres.

Pour le Larousse, draguer signifie  » aborder quelqu’un, tenter de le séduire pour aboutir à une aventure « . Draguer est le synonyme de flirter, également défini par  » avoir des relations amoureuses plus ou moins platoniques et passagères avec quelqu’un ».

La question que la rédaction de La Bicycle se pose est technique : le vélo est-il facilitateur ou empêcheur ? Pour savoir facilement si la drague à vélo est un bon plan, lisez cet article !

1 – La question de la drague à vélo est une réalité partagée

Sur les forums de cycliste, comme parmi les pratiquants de vélo de route et de VTT, le sujet existe. Certes, ce n’est pas le sujet central pour vous, sportifs, qui cherchez à vous entretenir, voire à performer.

Mais les échanges sont quand même là pour traduire des interrogations.

Tout d’abord, ce qui nous rassure : la culture cycliste a des valeurs de respect et d’équité qui ne place pas les femmes dans un triste rôle d’objet de séduction. Draguer à vélo n’est pas nécessairement lourd, cela peut même être classe.

Ensuite, ce qu’il ressort, c’est que le cyclisme rend séduisant, de par la position. Les femmes sont plus mises en valeur que les hommes, en particulier si leurs tenues sont moulantes et esthétiques.

Mais le corps des hommes est lui aussi rendu visible. Les cyclistes regardent, se regardent, et apprécient. Pas de phénomène de drague effréné, c’est bon signe !

On peut lire par exemple  » juste savourer le plaisir de rouler derrière elles ». Ou encore :  » Et puis, c’est tellement facile de prétexter une belle après-midi pour lui proposer de faire une balade à vélo. Après, si elle te rappelle pour que tu lui répares son vélo, c’est plutôt bon signe ».

2 – Techniquement, la drague à vélo, c’est simple et magique

 

Les cyclistes se posent la question : comment faire pour aborder un garçon ou une fille à vélo ? Il apparaît que techniquement, il vaut mieux être soi-même sur un vélo.

Ça parait évident, mais ça ne l’est pas pour tout le monde ! Draguer de vélo à vélo, c’est stratégiquement conseillé, sinon, vous importunez le cycliste, et il vous prendra pour un anti-cycliste !

Si vous êtes à pied, vous ne pouvez décemment pas arrêter le cyclisme ni tenter de lui parler quand il passe. Simple question de vitesse.

Pour draguer, il faut au moins avoir le temps d’aligner une phrase ! Pour nous, ça ne fait aucun doute, techniquement, le vélo facilite la drague.

En ville, ou à la campagne, pour parler à l’automobiliste, il faut qu’il baisse sa vitre, ce n’est pas pratique. Pour le motard, c’est la même chose, à cause du casque. Le vélo est le seul moyen de transport individuel qui rend le contact aussi facile.

Au feu par exemple, entamer une conversation au détour d’un petit mot est très facile. Ça l’est encore plus de s’arrêter quelques mètres plus loin pour faire connaissance, s’échanger des 06 ou se donner rendez-vous !

La drague à vélo c’est plus facile qu’à moto ou qu’en voiture, reconnaissez-le !

le vélo du futur modèles de marque

COLLECTION HOMMES

3 – La drague à vélo, un sujet dérivé de la drague tout court !

Nombreux sont les magazines qui vont faire leur dossier d’été sur le sujet ! Cosmopolitan, Elles, Huffington Post, Le Parisien, Madmoizelle, ce qui est beau, c’est que le sujet est désormais ouvert à toutes et tous !

Le vélo a permis de vraies rencontres et des mariages, ainsi le témoignage d’un cycliste sur un forum, où il explique qu’il a rencontré sa femme en 95, après avoir fait un trajet d’une heure à vélo avec elle, par hasard !

En tout cas, à vélo, c’est facile de rembarrer un dragueur ou une dragueuse un peu insistant, il suffit de pédaler un peu plus vite !

Ou de recentrer la conversation sur le sport cycliste, qui reste un sujet suffisamment vaste pour avoir des choses à dire en évitant les thèmes plus lourds ! Ou sur le cyclisme qui rend plus heureux !

Sur un autre forum, une femme peut s’exprimer sur le sujet :  » tu mets une jupe, un décolleté, tu n’avances pas trop lentement, sûre de toi, avec un beau vélo et du décroches les numéros à gogo. Nul besoin d’être provocante. J’en ai récupéré un paquet ! ».

Le décor est posé, certains ont compris l’avantage de circuler à vélo pour aller travailler, ou encore de faire du cyclisme en loisirs. Nettement plus profitable que la pratique du tennis de table, par exemple.

    le vélo du futur roues sans rayons

    4 – La drague à vélo peut désinhiber les plus timides

    Nous aimons le vélo, le cyclisme, c’est un merveilleux outil pour faire du sport, tout en profitant de superbes paysages. C’est également un superbe moyen de faire des rencontres amicales, en club, lors des cyclosportives.

    Et c’est aussi un support de dialogue pour aborder quelqu’un, un « tiers » comme le disent les psychologues. Et pourquoi ne pas entamer un processus de séduction, pourquoi pas !

    Voici ce que nous retenons des observations des psychologues les amis. Que disent-ils pour les plus inhibés, qui ne parviennent pas à aller vers l’autre ?

    • D’abord dédramatiser la situation, le premier contact, rester ludique : ça tombe bien, le vélo, c’est justement un jeu, c’est rigolo, c’est fun !
    • Ensuite, ils conseillent de s’intéresser à l’autre, sortir de son égocentrisme. À vélo, vous avez plein de sujets de conversation pour vous intéresser à l’autre. Son expérience de cycliste, les raisons qui l’ont fait monter sur la selle par exemple, et aussi ses objectifs de sportif, ses prochains rendez-vous.
    • Rebondir avec légèreté en cas de râteau ou de vent : en étant sur un vélo, on est plus libre, la gêne se voit moins. Et vous pouvez tourner facilement la situation en dérision, en expliquant que le vélo ne vous aide pas ! L’idée des psychologues est de prendre confiance en soi, quoi de mieux que de pouvoir montrer qu’on est un bon cycliste, un connaisseur, sans en faire trop !
    • S’appuyer sur un collectif : le cyclisme, c’est également cette possibilité d’incorporer des groupes de personnes. Qui se réunit pour partager des points communs, c’est un bon début non ?

    COLLECTION FEMMES

    5 – La sueur ne remet pas en question la drague à vélo

     

    Bon, le sujet est sur toutes les lèvres. Comment draguer, flirter, séduire, quand on sent la sueur, qu’on est habillé en collant lycra ? Comment être désirable avec une haleine de chacal, parce qu’on est affamé après un entraînement d’enfer ?

    Ne riez pas, beaucoup d’amis de La Bicycle nous font part de cette observation principale. C’est tellement fort que certains nous disent qu’ils n’y pensent même pas. Au contraire, le cyclisme peut vraiment créer de belles occasions. Voici pourquoi :

    • Le sport vous force à faire attention à votre corps, donc a votre apparence. Votre cible le sait, peu importe la sueur, au moment de la rencontre.
    • Si vous craignez la mauvaise haleine, réagissez, ayez toujours avec vous un bidon plein d’eau. Si cela ne suffit pas, évitez de parler de trop près à votre interlocuteur !
    • Les odeurs de sueur ? Si vous sentez la sueur, c’est NATUREL ! Et vous passerez à un moment où à un autre sous la douche. La différence n’en sera que plus forte, vous paraîtrez encore plus belle ou plus beau.
    • Les tenues modernes sont faites de nouveaux matériaux aérés, les odeurs sont moins fortes. Et, de plus, elles sont étudiées pour l’esthétique, mettent en valeur les corps.

     

    le vélo du futur nouveaux matériaux

    6 – Les épreuves, les entraînements, les clubs rendent plus facile la drague à vélo

    Imaginez-vous dans un autre univers, celui des hauts lieux de la drague. Les bars, les discothèques, les mariages, le travail. Qu’ont-ils de commun avec les cyclosportives, les entraînements, les clubs cyclistes ?

    La socialisation, le contact, les rencontres ! Franchement, c’est mieux de faire du cyclisme que de rester chez soi pour rencontrer quelqu’un, non ?

    Les ambiances sont toujours propices au contact, aux échanges, les participants ont baissé les armes. Ils ne sont pas dans leur univers habituel, et sont nettement plus disponibles pour l’autre.

    Et même si vous ne rencontrez pas l’amour de votre vie, restez optimiste ! Vous entrez en contact avec des personnes qui vous permettront peut-être de le faire un jour !

    Le cycliste a de la chance, toute l’année, les occasions sont extrêmement nombreuses de faire des rencontres.

    Les courses, les entraînements, les ballades, les salles de sport en hiver, avec toujours le fil rouge du sport et des sujets positifs à aborder, les multiples nouveautés liées au vélo !

    Certains vantent même les vertus du sexe avant la course cycliste !

    Suivez-nous:

    Nous vous offrons nos 2 livres sur notre passion.

    Cliquez ici pour les recevoir gratuitement

    Pin It on Pinterest